Salon de l’aquaponie, du 9 au 11 octobre 2020

Salon de l’aquaponie, du 9 au 11 octobre 2020

De retour du premier salon de l’aquaponie, qui s’est tenu au sein d’Echologia à Louverné (53), et dont la FFDA était un partenaire organisateur.

Si vous n’avez pas pu y assister, voici un petit résumé. Les organisateurs ont aussi prévu de mettre les captations vidéo en ligne, à l’adresse https://www.aquaponia.com/aquaponie-by-echologia/index.php/le-salon-de-l-aquaponie-de-l-aquaculture-et-de-l-hydroponie-ecologiques-sur-echologia .

Tout d’abord, un programme très chargé en intervention et tables rondes était prévu les vendredi et samedi, réservé aux professionnels et porteurs de projets. Le programme est disponible ci-dessous.

La plupart des exposants sont arrivés dès le jeudi soir et sont restés jusqu’à 21h30 pour préparer leur stand. Merci à l’AFAUP qui a préparé un mini-buffet pour nous faire tenir.

Vendredi matin, nous avons pu mettre la dernière main à notre stand.

Accueil à la salle de conférence avec café et mini croissant dès 8h. L’affluence des visiteurs professionnels est importante pour le début des interventions à 9h ….

En raison de l’intérêt des différentes interventions, les stands sont relativement déserts hormis pendant les pauses et les repas, qui donnent lieu à d’intéressantes rencontres et discussions. Quelques contacts intéressants sont noués, grâce à Stéphane, Christian et Fanny qui restent disponibles.

Programme : Salon de l’aquaponie

VENDREDI 9 : Journée réservée aux professionnels 

  • 9:00 – 9:10 (10 min)  : ouverture officielle du salon : brève introduction commune des co-organisateurs : Aquaponia, Afaup, Les Sourciers, Aquaponie.net
  • 9:10 – 9:30 (20 min) : Vincent Brault et Guillaume Beucher, co-fondateurs et co-gérant d’Echologia : présentation du projet et du site Echologia qui héberge le salon, présentation de toutes les choses que les participants pourront voir et/ou faire pendant leur temps sur la durée du salon (animations) qui pourront aussi bien intéresser le grand public que les visiteurs pros.
  • 9:30 – 12:30 : conférences coordonnées par APIVA (3 heures)
  • 9:30 – 10h15 (45 min) : Une nouvelle filière ?
    • Situation de l’aquaculture et de l’hydroponie en France (chiffres clés) ( ITAVI et ASTREDHOR / Interventions FFA et CIPA )

Mes notes: La production française est majoritairement constituée de truites (10.000 tonnes), esturgeon (430 tonnes pour 38,5 tonnes de caviar) et 7000 tonnes de poissons d’étangs. Les systèmes recirculés sont encore très marginaux.

L’exportation concerne principalement des oeufs de salmonidés, ainsi que des larves et alevins de poissons marins.

Environ 40.000 tonnes d’aliment pour poisson sont commercialisées chaque année sur environ 500 sites de production, représentant 256 entreprises commerciales.

La truite fraîche est le 4ième poisson frais le plus consommé par les ménages français, avec récemment une augmentation de la part des très grosses truites.

Environ 36% des gens interrogés déclarent consommer de la truite fumée.

La marque “Aquaculture de nos régions” représente 70% de la production nationale.

3500 tonnes de poissons d’élevages sont labellisés bio, soit 8% de la production totale.

Le Comité Interprofessionnel des Produits de l’Aquaculture (CIPA) est constitué du syndicat des producteurs d’aliment, du syndicat des producteurs éleveurs, et du syndicat des transformateurs. Il cherche à développer des projets positifs pour l’ensemble de la filière, et est en relation avec les pouvoirs publics pour adapter les réglementations environnementales et sanitaires, au niveau national et européen. Il communique sur les efforts de la filière pour améliorer son accessibilité. Il oeuvre à simplifier la lisibilité des réglementations. Préparation du “Plan Santé Poissons” qui vise à l’acquisition du statut indemne aux viroses NHI et SHV pour l’ensemble du territoire national, du “Plan de Progrès” qui s’attaque aux rejets, aux débits réservés et à la continuité biologique, et de la Plateforme “Bien-être des poissons”.

La Fédération Française d’Aquaculture (FFA) est constituée de la fédération des syndicats aquacoles régionaux et du Syndicat Français de l’Aquaculture Marine (SFAM).

  • Introduction à l’aquaponie : le concept et ses autres formes (IMTA…etc…) (ITAVI, La Canourgue)

Mes notes: L’ITAVI porte les programmes APIVA1 (2014/2018) et APIVA2 (2018/2022). Les expérimentations sont accueillies sur 3 sites pilotes en France: Sizun (29), La Canourgue (48) et le Ratho à Brindas (69). Projets de recherches sur l’efficience de l’outil “serre”, des supports de culture et des techniques de production, avec la volonté de produire plus par unité de surface, de limiter les intrants et d’économiser l’eau

  • 10h15 – 11h (45 min) : L’aquaponie où en sommes-nous ? 
    • Etat de l’art en aquaponie : base de fonctionnement et conception (RAS, hydroponie…) (ITAVI / INRAE)
    • Les différents systèmes : tour d’horizon des possibilités (ITAVI)
    • Quelques données issues de travaux R&D (La Canourgue…ITAVI)
    • Le développement et la situation de l’aquaponie : France et Monde (CIRAD, ITAVI)

Mes notes:
Le vendredi toujours, une intervention de l’ITAVI (organisme de recherche appliquée en aviculture, cuniculture et aquaculture, sous forme associative, reconnue par les pouvoirs publics depuis 1968. L’Itavi est l’un des principaux moteurs des programmes APIVA1 (2014/2018) et APIVA2 (2018/2022). L’Itavi collabore avec 3 sites pilotes en aquaculture (INRAE de Sizun – 29, Lycée professionnel de La Canourgue – 48 et le RATHO à Brindas – 69). Il s’intéresse à améliorer la performance des outils en aquaponie (serres, supports de cultures) et des techniques de production. But: produire plus par unité de surface, limitation des intrants, économies d’eau. Il serait possible d’obtenir un label bio en subirrigation?

Par la suite, l’ITAVI intervient aussi sur les circuits recirculés :

  • bio filtration des éléments dissous (Ammonium NH4+ et Nitrites NO2-)
  • filtration des solides (MES Matières En Suspension)
  • gestion des gaz (Oxygène O2 et Dioxyde de carbone CO2)
  • parasites et pathologies

Concernant le traitement des boues, on utilise une mesure de “taux d’ouverture” en mètres cubes d’eau neuve par Kg d’aliment :

  • 100m3 par Kg et plus, circuit ouvert. Pour diminuer ce taux d’ouverture, on doit lever la limite du taux d’oxygène dissous.
  • Sous 40m3/Kg, c’est la concentration en CO2 et en particules (MES) qui empêche de diminuer le taux d’ouverture.
  • Sous 5m3/Kg, apparaît la limite de l’accumulation d’ammonium.
  • En-dessous de 1m3/Kg, il devient nécessaire de contrôler la température et l’accumulation de micro-particules. On est confronté à une pression sanitaire plus importante (ultraviolets ou ozone) et la nécessité de concentrer les boues afin de réintégrer autant d’eau que possible).
  • Pour diminuer encore le taux d’ouverture, la limite est généralement l’accumulation des nitrates

L’intervenant nous détaille les réactions biologiques qui s’installent pour la dégradation de l’ammonium en nitrates dans le filtre biologique. Ce phénomène s’installe rarement en moins de 40 jours

2 NH4+ + 4 O2 (besoin d’aération) —->  2 NO3  +  4 H+ (entraînant une acidification) +  2 H2O

Pour les bactéries, les conditions optimales sont une température de 30 à 38°C, un pH de 7,5 à 8,2, et une concentration en oxygène dissous supérieure à 2 mg/litre. Par ailleurs, il faut surveiller le rapport C/N (carbone sur azote) pour favoriser les bactéries autotrophes qui nous intéressent aux dépens des bactéries hétérotrophes (cyanobactéries par exemple). A notre défaveur, les hétérotrophes se multiplient en quelques heures et les autotrophes en 1 à 2 semaines.

Les matières en suspension (MES) sont défavorables à ce processus, la présence de CO2 également, il faut que le débit circulant soit suffisant, et apporter si besoin de l’eau neuve.

  • 11:00 – 11:15 (15 min) : Pause
  • 11h15 – 12h15 (1h) : Le développement de l’aquaponie : 1ers éléments de réflexion 
    • Enjeux techniques et R&D (INRAE, ASTREDHOR…ITAVI)
    • La rentabilité des systèmes ? (SMIDAP/Guérande, ITAVI)
    • Les travaux en cours et les besoins des acteurs « aquaponie » (INRAE, CIRAD… ITAVI)

Mes notes:
L’Itavi poursuit par une rapide présentation sur les modèles couplés ou découplé.

L’intérêt du découplage permet d’avoir des conditions de température, de pH et des taux de minéraux différents dans les deux compartiments. Il permet également certains traitements des végétaux ou des animaux en évitant les effets délétères sur l’autre compartiment.

En règle générale, le taux de potassium (K) est inférieur au taux de phosphore (P), lui-même inférieur au taux d’azote (N). Le taux de potassium est le premier limitant, ce qui peut être résolu par l’apport de carbonate ou bicarbonate de potassium pour réguler le pH.

Le second limitant est le phosphore, il peut être réintégré grâce à la minéralisation des boues (qui requiert un apport de carbone sous forme de sucres).

L’azote n’est généralement pas limitant, voire présent en excès par rapport au phosphore. L’utilisation d’un aliment moins protéiné pourrait limiter ce problème.

J’ai également suivi une intervention du SMIDAP (Syndicat Mixte pour le Développement de l’Aquaculture et de la Pêche) qui retraçait certaines expériences menées sur un système expérimental spécifique. Ils sont arrivés à estimer qu’une biomasse de 100 Kg de poissons permet de cultiver de 40 à 200 m² de cultures. Ils ont étudié les différences de quantité et qualité des produits végétaux entre un système aquaponique et un système hydroponique. Les aspects ciblés sont l’influence du pH, le taux de nutriments (habituellement très faibles en aquaponie par rapport aux cibles recherchées en hydroponie) et l’EC (électro-conductivité) qui doit influencer la production de sucres par les végétaux.

L’expérience est menée sur une production de tomates cocktail entre avril et août 2020, avec en aquaculture des “ides mélanotes” (Leuciscus idus). L’aliment utilisé contient 38% de protéines, le taux d’ouverture est de 450 litres par Kg d’aliment distribué (très fermé).

L’étude est disponible sur le site du SMIDAP, mais les résultats sont globalement une très faible différence de rendement (environ 4 Kg de tomates cocktail par mètre linéaire) ou de qualité organoleptique entre les deux systèmes, alors même que les taux de nutriments sont beaucoup plus faibles en aquaponie. La conservation est également comparable entre les deux systèmes, toutefois l’apport de micronutriments et de potassium (bicarbonate de potassium à hauteur de 6% du poids d’aliments distribués) est indispensable.

La raison est sûrement à chercher dans la population bactérienne au niveau racinaire, qui faciliterait l’absorption des nutriments par les plantes.

A voir également sur le site du SMIDAP, le programme OPRA : https://www.smidap.fr/images/pdf/ETUDE_PISCI/-_rapport__OPRA2_-_VF_-_-compressed.pdf

Par la suite, l’APIVA a également présenté rapidement ses axes de recherches actuels et à venir: la biosécurité, la composition des aliments aquacoles, une meilleure connaissance de la microbiologie spécifique en aquaponie, la gestion énergétique, la diversification des espèces, la modélisation mathématique et technico-économique, une synthèse de la réglementation. Un nouvel outil d’expérimentations est en construction sur le site INRAE de Sizun (29).

  • 12h15 – 12h30 (15 min) : Echanges // Témoignage Ministère Agriculture sur développement / accompagnement filière (instrument financier UE) ?
  •  12:30 – 13:55 (1 heure 25min) : pause repas, les organisateurs avaient prévu la possibilité de prendre les repas sur place . Temps libre pour visiter les stands et le site.
  • 13:55 – 14:00 (5min) : mot d’introduction de Aquaponia, Aquaponie.net, Les Sourciers pour passer la parole à William Texier de Terra Aquatica
  • 14:00 – 14:20 (20min) : La Bioponie, William Texier, Terra Aquatica 
  • 14:20 – 17:45 (3 heures 25min) : Le parcours à l’installation en ferme aquaponique et hydroponique écologiques – conférences coordonnées par Aquaponia, Aquaponie.net, Les Sourciers
  • 14:20 : 14:25 (5min) : Intro Aquaponia, Aquaponie.net, Les Sourciers : message aux porteurs de projet :
    • Il y a plein de gens pour vous aider dans votre parcours compliqué
    • Présentation de manière non exhaustive des pros / institutions avec lesquels un porteur de projet peut être amené à devoir travailler : structures et personnes présents sur le salon pour inviter à aller les rencontrer
  • 14:25 : 14:35 (10min) : Accompagnement technique au montage de projet : business plan prévi, positionnement, analyse de marché : bureau d’étude, conseil – Grégory BITON
  • 14:35 : 14:50 (15min) Réglementation : loi sur l’eau, diplôme agricole ou pas, aquaculture, urbanisme, autorisation diverse exploiter, transformation des produits, transport des produits (vivants ou non, transformé ou non) :  ITAVI
  • 14:50 : 15:00 (10min) : Accompagnement juridique et comptable : CER France
  • 15:00 : 15:10 (10min) : La recherche de financement : Guillaume DEKONINCK – L’écho village
  • 15:10 : 15:20 (10min) : La formation – Christiane Basiter
    • Généralités 
    • Acteurs de la formation initiale : Lycée pro, Agrocampus, Universités…
    • Acteurs de la formation continue 
    • Certifiant ou non – professionnalisant
    • Présentiel ou distanciel 
    • Financement des formations
  • 15:20 : 15:50 (30min) : Groupements professionnels et institutionnels  : intro générale et cas particuliers : 4/5min chacun
    • ITAVI
    • SMIDAP
    • AQUIMER
    • AFAUP
    • FFDA
  • 15:50 : 16:00 (10min) : Accompagnement technique opérationnel : sourcing + expertise technique : nourriture poissons, matériels, intrants, service vétérinaire, PBI, semenciers, alevins, analyses labo… – Aquaponia
  • 16:00 : 16:15 (15min) : Pause
  • 16:15 : 17:15 (60min) : Présentation rapide des acteurs interlocuteurs des porteurs de projet présents sur le salon (fournisseurs, bureaux d’étude, organismes de formation, etc. : chacun se présente, présente son entreprise et ses activités en 2/3min et indique où les gens pourront les retrouver sur le salon : Aquaponie.net , Les Sourciers, Ferme Aquacole d’Anjou, Le Gouessant, Ynovea, Bioponi/Hydroccitanie/Filclair/H2hydroponics, Eautours, Aquimer, Aquaponie France, Aquaponia, UrbanLeaf, Koppert, Serity, Hydeva, ATA, Lycée pro, Agrocampus, Vegeto, Université Touraine, Centre de recherche de liège…
  • 17:15 : 17:45 (30min) : 6 Témoignages de montage de ferme aquaponique:
    • FADA : Ferme Aquaponique de l’abbaye de Normandie
    • De l’eau à la bouche, 
    • Fish’n Vegs
    • Ferme Aquaponique de l’Abbaye 88 
    • Ferme Aquaponique Eauzons
    • Ferme Aquaponique Echo Village 
  • 17:45 : 17:55 (10min) : Les erreurs à ne pas faire : Les Sourciers
  • 17:55 : 18:00 (5min) : Conclusion Aquaponia, Aquaponie.net, Les Sourciers, Afaup : faites-vous accompagner, formez-vous, appuyez-vous sur les experts, entourez-vous, ne partez pas seul. Il en va de la réussite de votre projet, et de la pérennité de la filière aquaponique
  • 18:00 : 20:00 (2heures) : Invitation à aller sur la zone des stands pour un apéro convivial afin de favoriser les échanges 
  • 20:00 : fermeture des portes

Vous imaginez sûrement que c’était extrêmement dense. Mention spéciale aux organisateurs des différentes interventions, qui ont presque réussi à maintenir le timing prévu…

SAMEDI 10 : Matinée réservée aux professionnels 

+ Après-midi accessible Grand Public 

Dès 8h, nous étions de nouveau à pied d’œuvre. La FFDA avait, avec l’AFAUP,  la responsabilité de l’organisation de la matinée autour d’un thème “organisation de la filière”. L’idée était de travailler sur les objectifs à donner à la FFDA pour la prochaine année, en recueillant l’avis des nombreux participants

  • 9:00 – 9:20 (20min) :  Accueil et introduction, présentation du programme, Laurent Queffelec
  • 9:20 – 10:20 (60min) : Travail en groupes sur les problématiques à gérer au sein de la FFDA et les classer par priorité : pour qui (définition de l’aquaponie), pour quoi faire (structuration),  et comment le faire (label ou marque commune?). Nous espérions également voir apparaître d’autres problématiques pendant les travaux en groupes.
  • 10:20 – 11:00 (40min) : Interventions de Patrice Astre (ATA et ancien président de la FFA, sur la structuration) et de Julie Mancini (Aquimer – labels et marues collectives). Présentation de 5 à 10 minutes chacun plus questions de la salle
  • 11:00 – 11:20 (20min) : Pause
  • 11:20 – 12:20 (60min) :  Restitution des travaux en groupe (15 minutes chacun), prises de paroles courtes de la salle si le timing le permet.
  • 12:20 – 12:30 (10min) :  Conclusion par Laurent, synthèse des travaux et organisation de la suite (groupes de travail, visioconférences, rencontres à planifier…)
  • 12:30 – 14:00 (1h30min) : pause déjeuner, avec de nouveau la possibilité de prendre les repas sur place . Temps libre pour visiter les stands et le site.
  • 13:30 : ouverture des portes pour le grand public
  • 14:00 – 16:00 (2 heures) :  Table ronde coordonnée par Serity sur le low tech / high tech. J’ai participé à cette discussion au titre de la Ferme aquaponique du Cotentin.

Assez rapidement, nous avons fait le constat que la séparation high tech / low tech est assez artificielle; en réalité, chaque système adopte un certain niveau de technologie en fonction de différents facteurs. Le nombre de variétés cultivées, les connaissances techniques du personnel, le temps disponible, les conditions de travail du personnel, le niveau de performance requis pour atteindre l’équilibre financier sont autant de paramètres qui influent sur le niveau technologique retenu. Il semble important de se poser ces questions sur l’apport de technologie: Pour quoi faire? Et avec quels coûts, quels gains de productivité espérés?

  • 16:00 – 16:20 (20min) :  conférence grand public organisée par UrbanLeaf et Aquaponia
    • qu’est ce que l’aquaponie ?
    • la situation de l’aquaponie en France et dans le monde
    • les différentes techniques de l’aquaponie
    • le champ des possible en aquaponie
  • 16:20 – 16:50 (30min) : La Bioponie, William Texier, Terra Aquatica
  • 16:50-17:45 : temps de présentation des exposants qui souhaitent se mettre en avant, la scène est à eux pour 10min.
  • 18:00 : fermeture du salon au grand public
  • 18:00 : 20:00 (2heures) : Invitation à aller sur la zone des stands pour un apéro convivial afin de favoriser les échanges 
  • 20:00 : fermeture des portes

Je suis parti le samedi soir, je ne peux rien dire du dimanche

Dimanche 11 : Matinée réservée aux professionnels 

+ Après-midi accessible Grand Public 

  • 9:00 : ouverture des portes pour les pros avec café d’accueil : temps d’échange favorable pour tout le monde, plus tranquille
  • 12:00 – 14:00 (2h) : pause déjeuner, possibilité de repas sur place (prévoir achat tickets repas). Temps libre pour visiter les stands et le site.
  • 13:30 : ouverture des portes pour le grand public
  • 14:00 – 15:00 (1 heure) :   temps de présentation des exposants qui souhaitent se mettre en avant, la scène est à eux pour 10 à 15min.
  • 15:00 – 15:20 (20min) :  conférence grand public organisée par UrbanLeaf et Aquaponia
    • qu’est ce que l’aquaponie ?
    • la situation de l’aquaponie en France et dans le monde
    • les différentes techniques de l’aquaponie
    • le champ des possible en aquaponie
  • 15:20 – 15:50 (30min) : La Bioponie, William Texier, Terra Aquatica
  • 15:50-17:30 : temps de présentation des exposants qui souhaitent se mettre en avant, la scène est à eux pour 10 à 15min.
  • 18:00 : fermeture du salon au grand public
  • 18:00 : 19:00 (1 heure) : Invitation à aller sur la zone des stands pour un apéro convivial afin de favoriser les derniers échanges 
  • 19:00 : fin du salon professionnel, les derniers exposants rangent leurs stands
  • 20:00 : fermeture des portes

 Nous avons adoré les échanges avec les porteurs de projets, du simple particulier qui ambitionne de monter un système commercial à taille humaine, au professionnel qui dispose d’une expérience agricole et de terrain qu’il destine en partie à une exploitation aquaponique. Sans oublier les étudiants qui nous parlent de leurs études, leurs envies, leurs craintes de se lancer dans l’aquaponie.

Pleins de beaux et bons moments que nous avons partagés avec joie sans avoir le temps de lever la tête. Le dimanche matin, un moment de calme nous ont permis Christian et moi de nous poser et bosser sur les notes prises durant les jours précédents…. Court instant de répit toutefois car un grand nombre de particuliers nous a rendu visite l’après midi pour nous poser pleins de questions et nous parler de leurs systèmes installés ou pas encore… La fin du salon arrive vite et nous sommes Christian et moi les derniers à plier bagage ! Premier salon aquaponique réussi !