Restitution des résultats de l’atelier mené durant le salon de l’aquaponie

Lors du salon de l’aquaponie, la FFDA a organisé un atelier avec l’AFAUP, Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle, afin de déterminer quels doivent être les sujets prioritaires à traiter par la FFDA.

Les participants ont été répartis en 9 groupes de 10 à 12 personnes et nous leur avons soumis une liste de sujets à organiser par ordre de priorité. Ils avaient également la possibilité d’ajouter d’autres sujets qui n’étaient pas proposés. 

Voici la restitution des résultats :

Il ressort très clairement que les sujets qui préoccupent le plus les participants sont ceux qui ont attrait à la définition de l’aquaponie (cahier des charges, définition, label ou marque « aquaponie »). En effet, l’aquaponie reste un concept qui peut être décliné de bien des façons : d’une petite échelle (quelques m2) à une échelle industrielle (quelques ha), utilisant plusieurs techniques de cultures de plantes, et des possibilités décuplées selon les degrés de technicité employés. Ainsi, il est nécessaire de clarifier ce qu’est l’aquaponie pour ceux qui la pratiquent ou veulent la pratiquer et pour communiquer auprès du grand public d’une voix unanime. 

Le 2ème point d’intérêt est l’aspect juridique avec à la fois la clarification de la règlementation à appliquer pour les aquaponistes, ainsi qu’une activité de lobbying auprès des instances administratives nationales afin de faire reconnaître les spécificités de l’aquaponie, par opposition à la stricte séparation des activités maraîchères et piscicoles. 

Le dernier point d’intérêt est l’appui à des projets de recherche afin de démontrer scientifiquement et de mesurer les bénéfices de cette technique agricole, d’améliorer les techniques pour favoriser la rentabilité des fermes, et afin de soutenir les aquaponistes face aux critiques des non-initiés.

La FFDA a bien pris en compte ces résultats et se fixe pour objectif de tous les adresser en 2021.

Nous remercions chaleureusement les 97 personnes qui ont participé à cet atelier très riche pour la suite.