Qu’est-ce que l’aquaponie?

Qu’est-ce que l’aquaponie ?

L’aquaponie est une méthode de production agricole qui reproduit une symbiose existant dans la nature. En aquaponie, un élevage aquacole (poissons, crustacés, amphibiens,..) est utilisé pour enrichir de l’eau, et cette eau enrichie permet le développement d’une culture de végétaux (légumes, fleurs, fruits,..).

On pourrait imaginer la plus simple expression de l’aquaponie ainsi : un jardinier arrose son potager avec de l’eau puisée dans une mare, qui contient quelques poissons. Dans ce cas, l’eau de la mare est enrichie par les déjections des poissons, transformées en éléments nutritifs par l’action des petits organismes et des bactéries présentes partout dans l’environnement. Les plantes potagères ont ainsi un apport nutritif supérieur à ce qu’elles auraient avec de l’eau de pluie, et il est probablement inutile d’apporter le moindre engrais en complément pour leur assurer un bon développement.

Image by Rudy and Peter Skitterians

Pour autant, cette première illustration d’un système aquaponique peut être améliorée ; en effet, si par exemple le potager s’agrandit , et qu’il ne pleut pas assez, il est possible qu’a force d’arrosage, que la quantité d’eau diminue au point de mettre en péril les poissons. A l’inverse, s’il pleut beaucoup trop, l’eau de la mare risque d’être fortement diluée et les éléments nutritifs ne seront plus présents en quantité suffisante pour nourrir les plantes de façon naturelle.


Pour faire face à ces difficultés, on peut envisager « d’emprisonner » l’eau afin qu’elle ne s’infiltre pas dans le potager. Pour cela, on procède à des cultures « hors-sol », les plantes poussent dans un compartiment
étanche qui permet de récupérer l’eau d’arrosage sous les racines, afin de la ramener dans la mare, ce qui limite les risques en cas de sécheresse. Et pour éviter la dilution des éléments nutritifs en cas de pluie, on peut utiliser une serre pour protéger l’ensemble.

Image by FranckinJapan

A ce stade, on a quasiment créé un circuit fermé. L’eau circule entre les poissons et les plantes par l’arrosage, puis entre les plantes et les poissons grâce à la culture hors-sol qui permet de conserver l’eau. C’est l’un des nombreux avantages de l’aquaponie, on économise beaucoup d’eau…

De ces modèles simples sont nés de multiples systèmes de par le monde ; du petit aquarium sur lequel flottent quelques pieds de persil ou de basilic, à la ferme urbaine sur le toit d’un immeuble qui produit plusieurs dizaines de tonnes de poissons et de légumes pour les habitants du quartier. En passant par la serre aquaponique familiale qui produit une partie des produits consommés dans la maison, ou le restaurant qui apprécie également l’aspect esthétique des plantes cultivées et des aquariums d’élevage.

L’aquaponie connaît un engouement sans précédent depuis une quinzaine d’années, portée par la volonté de manger mieux et local. La France et les pays francophones n’y échappent pas, la Fédération Française d’Aquaponie a pour ambition de faciliter son développement.